La loi « marché du travail » en vue du plein emploi fait évoluer la procédure relative au dispositif de validation des acquis de l’expérience (VAE). Cette page sera mise à jour afin de préciser la nouvelle procédure.

Valorisez votre expérience professionnelle

Facebook
Twitter
LinkedIn

La validation des acquis de l’expérience (VAE) permet aux personnes ayant acquis une
certaine expérience professionnelle de faire valider cette expérience par une certification
professionnelle.

La VAE permet d’obtenir, sur décision d’un jury, un diplôme, un titre ou un certificat qualification professionnelle sans avoir nécessairement à suivre une formation. Cette certification
professionnelle par la validation de l’expérience se base sur une expérience professionnelle et/
ou extra-professionnelle.

Qui peut en bénéficier ?

Jeunes, demandeurs d’emploi, salariés, vous pouvez accéder à une VAE quel que soit votre âge, votre nationalité, votre statut et votre niveau de formation, si vous justifiez :

  • D’au moins un an d’expérience,
  • En rapport direct avec la certification visée,
  • Que l’activité ait été exercée de manière continue ou non

Comment se passe une VAE ?

Pour obtenir une VAE, le candidat doit au préalable remplir un dossier dans lequel il décrit les activités principales qu’il exerce ou a exercées, les ressources mobilisées ainsi que les contextes d’exercice :

  • Description de vos aptitudes à valider
  • Compétences et connaissances mises en application pendant votre expérience

Ensuite, il doit communiquer ce dossier à l’organisme certificateur. S’ensuit un entretien avec le jury composé d’au moins 25 % de professionnels.

Ce jury a pour mission d’évaluer ce dossier et de valider une partie ou l’intégralité du diplôme visé. En cas de validation partielle, des préconisations sont faites au candidat en vue d’obtenir la totalité du diplôme.

Les avantages d'une VAE

La VAE apporte de nombreux bénéfices, comme :

  • La reconnaissance de vos activités dans le cadre de vos fonctions
  • La cohérence de votre CV avec votre niveau de responsabilité
  • Envisager et obtenir une augmentation ou une promotion professionnelle
  • Changer d’emploi, vous reconvertir
  • Atteindre un niveau de qualification ouvrant à une formation d’un niveau supérieur ou à la possibilité de vous inscrire à un concours

Quelle certification peut-on obtenir par la VAE ?

La certification professionnelle visée par la VAE doit être enregistrée au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) et peut être :

  • Un diplôme
  • Un titre professionnel
  • Un certificat de qualification professionnelle (CQP)

L'IFRA vous accompagne

L’IFRA propose un accompagnement personnalisé de 24h maximum à distance et/ ou en présentiel ayant pour objectif principal de préparer le candidat aux différentes épreuves de l’examen de la certification.

Cet accompagnement vise à :

  • Monter le dossier de financement
  • Apporter une aide méthodologique à la formulation et à la présentation de l’activité professionnelle du candidat dans le cadre de la rédaction du dossier de validation et adaptée aux attendus des certificateurs (prise en main du référentiel de certification, rédaction, mise en situation professionnelle, entretien avec le jury…).
  • Soutenir la dynamique, la motivation, l’engagement et la persévérance
  • Faciliter la préparation des modalités de validation

Les étapes de la VAE

Informations sur la procédure, les tarifs, les modalités de réalisation et les différents modes de financement possibles. Il est possible de prendre un rendez-vous avec des centres de conseil en VAE ou les points relais conseil pour trouver la certification et le niveau de diplôme adaptés à votre expérience.

Réalisation du dossier de recevabilité (livret 1) : formulaire CERFA, justificatifs, CV, grille d’auto positionnement spécifique à la certification.

Étude du dossier de recevabilité par une commission pédagogique et notification de la réponse.

Si vous êtes recevable, réalisation du dossier d’admissibilité (livret 2). Parce qu’il est essentiel de bien constituer ce dossier d’admissibilité qui démontrera votre expérience et vos compétences, nous vous proposons un accompagnement personnalisé. Celui-ci est facultatif, mais fortement conseillé au vu des enjeux. Vous êtes donc libre d’y souscrire.

Après le dépôt de votre « livret 2 », un jury vous convoque à un entretien. Après l’étude du dossier d’admissibilité et l’entretien d’une heure, le jury peut prendre 3 décisions :

  • Validation totale : Attribution du titre RNCP complet.
  • Validation partielle : Attribution d’un certificat précisant les blocs de compétences acquis. Des recommandations sont fournies au candidat en vue de l’obtention du titre demandé : expériences complémentaires ou formations qui lui permettraient d’acquérir les compétences manquantes.
  • Refus de validation du titre.

Comment financer une VAE ?

Financement par l’entreprise : La demande de VAE relève de l’initiative de l’employeur (avec accord du salarié). L’employeur peut proposer de prendre en charge la démarche de validation des acquis dans le cadre du plan de développement des compétences de l’entreprise.

Financement par Mon Compte Formation (CPF) : La demande de VAE relève de l’initiative du salarié dans le cadre du compte personnel de formation (CPF). Les actions d’accompagnement à la VAE sont éligibles au CPF. Pour un accompagnement hors temps de travail, vous n’avez alors pas besoin de l’accord de votre employeur.

Financement possible par Pôle Emploi ou votre Région, dans la limite d’un plafond dépendant du niveau du titre visé (Financement dans le cadre du Compte Personnel de Formation).

Financement dans le cadre du Compte Personnel de Formation (Mon Compte Formation).