Le certificat CléA pour les salarié.e.s d’Hasbro

Le certificat CléA pour les salarié.e.s d’Hasbro

Divers, IFRA

Le certifcat CléA pour les salarié.e.s d’Hasbro

CléA chez Hasbro

Vous avez dit Monopoly, Transformers, Nerf, Play Doh, jouets dérivés de la saga Star Wars ou encore MyLittle Poney ? Il s’agit bien d’Hasbro ! Vous la connaissez sûrement : elle fait rêver les petits et grands enfants à travers ses marques de jeux et jouets. Elle est l’une des entreprises leader du marché en France. Elle avait la volonté de proposer une formation aux salariés de son entrepôt de Creutzwald en Moselle. L’idée étant de leur (re)donner l’envie de se projeter dans leur évolution au sein de l’entreprise dans le cadre de la stratégie de développement des équipes d’Hasbro « grandir ensemble ». C’est ainsi, qu’à l’occasion d’un rendez-vous, Mme Nadine Kinckel (conseillère Opcalia en Ingénierie et Développement des Compétences) a proposé à la RH d’Hasbro une présentation  du Certificat CléA, afin de donner un nouvel élan aux parcours professionnels des salarié.e.s  de l’entrepôt, de faire reconnaitre leur valeur, d’affirmer leur employabilité, de développer leur capacité à évoluer. L’IFRA a ainsi co-animé avec Opcalia en Janvier sur le site de Creutzwald  une information collective. Nous y avons découvert des personnes très intéressées, très demandeuses de pouvoir faire le point sur leurs connaissances et compétences.

Que CléA soit avec toi !

Ainsi, ce n’est pas moins de 26 salarié.e.s qui se sont inscrits à la formation CléA. Nos équipes se sont donc rendu de nouveau sur leur site les 13 et 14 mars puis les 10 et 11 avril. Au total, deux journées de mobilisation pour former et évaluer ces salarié.e.s. Tous types de postes furent concernés : administratif, logistique, technique… . Communiquer, calculer, raisonner, travailler en autonomie et en équipe, prendre des initiatives… Encore autant de compétences qui ont permis à chacun de recevoir le certificat CléA à la fin de ces deux belles journées. Bilan : 100% de réussite ! Hasbro a par la suite profité d’un Comité de Direction pour féliciter ses collaborateurs. Une initiative qui répond bel et bien à un besoin de reconnaissance au sein de l’entrepôt.

L’IFRA félicite les salarié.e.s participants et remercie les équipes d’Hasbro pour leur accueil !

CLéA pour les collaborateurs du Club Med

CLéA pour les collaborateurs du Club Med

Divers, IFRA

CLéA pour les collaborateurs du Club Med

Dix-huit G.E du Club Med ont obtenu leur certificat CléA. Un diplôme qui valide leur montée en compétences.

Un séminaire destiné aux Gentils Employés (G.E)

En septembre 2017, dans le cadre d’un séminaire organisé au Club Med de Vittel pour les Gentils Employés (G.E), l’IFRA est intervenu pour dispenser des formations du Certificat CléA. Un G.E, ou Gentil Employé, est un collaborateur du Club Med, généralement originaire du pays où le resort se trouve. Son métier est sédentaire.. Le G.O, ou Gentil Organisateur, est également un collaborateur du Club Med. Il est créateur de liens avec les G.M, ou Gentils Membres qui sont les clients du monde entier. Les G.E et G.O sont Ambassadeurs de l’Esprit Club Med. Ensemble, ils portent les 5 valeurs de l’entreprise : gentillesse, liberté, responsabilité, esprit pionnier, multiculturalité.  (Source : www.clubmedjobs.fr). Ce séminaire avait pour objectif de valoriser les compétences des G.E acquises au cours de leur parcours professionnel.

Un bilan positif : 100% de réussite

Ainsi, ce sont dix-huit collaborateurs G.E. Club Med issus de l’hôtellerie et de la restauration qui furent concernés par la formation CléA. Nous inscrivons notre partenariat avec Club Med et Opcalia autour de la réussite. Communiquer, calculer, raisonner, travailler en autonomie et en équipe, prendre des initiatives… Autant de compétences qui ont permis  à chacun de recevoir le certificat CléA à la fin de ce séminaire. Le mois dernier, Emilie ORRU, formatrice F&B, Hébergement, Approvisionnement, Exclusive Collection nous faisait un retour de cette action : « Ce fut une collaboration très enrichissante ! » et nous indiquait que certains ont déjà pu évoluer sur des postes d’Assistants/Superviseurs. Encore félicitations à ces collaborateurs !

L’IFRA tient également à remercier Club Med et ses responsables lors de ce séminaire pour l’accueil et l’organisation.

 

L’IFRA sélectionné pour le concours Je filme ma formation

L’IFRA sélectionné pour le concours Je filme ma formation

Divers, IFRA

L’IFRA sélectionné pour le concours Je filme ma formation

Le concours

Le concours JE FILME MA FORMATION est ouvert à tous les établissements de formation initiale, continue, alternance, de tous niveaux de France métropolitaine, d’outre-mer et des autres pays du monde entier, aux lycées Français à l’Etranger, CFA, centres de formation, universités, grandes écoles, entreprises (apprentis)… et qui dispensent une formation certifiante. Le but étant de mettre en valeur la formation en question. La vidéo de 3 minutes peut être réalisée par l’établissement ou par les individus en formation. En effet, elle peut être intégralement produite par les jeunes de l’établissement dans le cadre d’un projet pédagogique sous l’autorité d’un adulte référent, avec ou sans budget. L’équipe peut avoir eu recours à un professionnel pour réaliser les images mais les jeunes en formation sont auteur du scénario et de la réalisation.

La date limite des candidatures était le 22 janvier et le 1er février pour le dépôt des vidéos. Les résultats seront communiqués le 27 mars lors de la Remise des prix officielle au Grand Rex à Paris.

Participation de l’ifra

L’IFRA participe cette année à la deuxième édition du concours Je filme ma formation. Inscrit en catégorie Libre, la vidéo devait alors répondre aux attentes des jeunes en phase d’orientation. Aucune thématique n’était imposée. Ainsi, c’est avec l’engouement de huit stagiaires et trois de nos formatrices que la vidéo a été réalisée.

Pour cette deuxième édition du concours, 628 établissements se sont inscrits, comptant au total 1 591 formateurs encadrants et 10 129 participants. Cela représente 667 candidatures reçues.

Le 26 février 2018, les organisateurs du concours ont publié les sélections officielles sur la Web TV et l’IFRA en fait partie ! Nous sommes à présent en compétition avec 264 autres vidéos et notre sort est entre les mains du jury et du comité de parrainage. Mais vous pouvez aussi voter et commenter notre vidéo afin de nous encourager ici.

L’IFRA remercie et félicite ses stagiaires participants ainsi que ses formatrices encadrantes pour ce bel investissement.

Synopsis :

Plusieurs jeunes, dans des moment de vie différents, ont un quotidien difficile. Ils découvrent la formation Vendeur Conseil en Magasin à l’Ifra de Chambéry. Un autre quotidien commence grâce à la formation: cours théoriques, mise en pratique, vivre ensemble et partage de bons moments. La formation se termine par l’Obtention du Titre Professionnel. Une nouvelle vie s’offre à ces jeunes ! © Je Filme Ma Formation – IFRA 2018

Le mois de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS)

Le mois de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS)

Divers

Le mois de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS)

Près de 2500 entreprises proposent plus de 2000 événements de partout en France. Ceux-ci sont tenus lors du mois de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) en novembre : conférences, spectacles, débats, forums, portes ouvertes, expositions… A cette occasion, mercredi 25 octobre, Nicolas Hulot et Christophe Itier ont officiellement ouvert le mois de l’économie sociale et solidaire depuis le Ministère de la Transition écologique et solidaire.

Le Mois de l'ESS

Qu’est ce que l’ESS ?  

L’Economie Sociale et Solidaire crée plus de 5000 créations d’entreprises chaque année en moyenne. C’est aussi plus de 11000 établissements employeurs qui sont créés en en moyenne. Mais qu’est-ce l’ESS ?

L’économie sociale et solidaire est « un mode d’entreprendre et de développement économique adapté à tous les domaines de l’activité humaine ». Les entreprises de l’ESS remplissent les conditions suivantes :

  • un but poursuivi autre que le seul partage des bénéfices.
  • Une gouvernance démocratique, prévoyant l’information et la participation, dont l’expression n’est pas seulement liée à leur apport en capital, des associés, des salariés et des parties prenantes aux réalisations de l’entreprises.

Une gestion conforme aux principes suivants :

  • les bénéfices sont majoritairement consacrés à l’objectif de maintien ou de développement de l’activité de l’entreprise ;
  • les réserves obligatoires constituées, impartageables, ne peuvent pas être distribuées ;
  • en cas de liquidation ou, le cas échéant, en cas de dissolution, l’ensemble du « boni de liquidation » est redistribué à une autre entreprise de l’économie sociale et solidaire.

L’ESS désigne alors un ensemble d’entreprises sous forme de coopératives, associations, mutuelles ou fondations dont leur fonctionnement et activités sont fondés sur un principe de solidarité et d’utilité sociale.

Elles encadrent strictement l’utilisation des bénéfices qu’elles réalisent : le profit individuel est proscrit et les résultats sont réinvestis.

L’économie sociale se compose d’entreprises dont la forme ayant les formes précédemment citées : fondations, mutuelles, associations… Ainsi les propriétaires ne sont pas des actionnaires mais considérés comme des membres. Les profits sont réinvestis dans l’entreprise pour développer de nouveaux services ou marchés comme une entreprise privée. Toutefois, la priorité est la collectivité et non la recherche de profit puisque les bénéfices sont redistribués aux employés, membres et/ou nouveaux projets. L’économie sociale défend la priorité de l’Homme sur le capital. Elle implique également une gestion collective des organisations.  

L’économie solidaire regroupe des organisations, souvent de proximité, dont le premier objectif est l’utilité sociale. En effet, elles répondent à des besoins sociaux qui ne sont pas satisfaits par l’économie traditionnelle. Les acteurs répondent aux préocupations du chômage et de l’exclusion sociale en apportant des réponses à travers des structures d’insertion par l’éctivité économique (IAE) et l’entreprenariat social par exemple. Ils proposent aussi d’autres façons de produire, de consommer et d’échanger.

Ces deux concepts complémentaires ont alors créé l’Economie Sociale et Solidaire et l’IFRA, membre du réseau Léo Lagrange est fier d’être acteur de cette économie. 

Le mois de l’Economie Sociale et Solidaire

Le Mois de l’ESS se déroule tous les ans en novembre sur l’ensemble des régions de France.  Selon le CNCRES (Conseil National des Chambres Régionales de l’Economie Sociale), « il permet le renforcement d’un sentiment d’appartenance des acteurs de l’ESS à travers notamment :

  • la mobilisation des acteurs locaux, régionaux, nationaux ;
  • la co-organisation d’événements par plusieurs entreprises, réseaux, familles de l’ESS (près de 2000 évènements en 2016) ;
  • l’affichage des événements (environ 2000) et des organisateurs sous un logo commun ;
  • l’intégration des événements et des organisateurs dans un programme collectif. »

Le mois de l’Economie Sociale et Solidaire constitue une vitrine de l’ESS et permet d’accroître sa visibilité auprès des acteurs, des partenaires, des institutions, du grand public à travers notamment :

  • des manifestations de toute nature : portes ouvertes, visites d’entreprise, conférences, forums, formations, rendez-vous festifs…
  • des manifestations dans tous les secteurs d’activité : services à la personne, culture, sport, insertion, développement durable, entrepreneuriat…
  • une médiatisation locale, régionale et nationale. 

Les acteurs de l’économie sociale et solidaire concilient activité économique et intérêt général. Ils sont depuis toujours des créateurs d’innovation. Pour valoriser ces démarches, les Prix ESS ont été créés en 2015 par le réseau des CRESS. C’est dans cet objectif que le 19 octobre 2017, trois Prix nationaux ont été décernés lors du forum national de l’ESS et de l’innovation sociale, à Niort.  Les candidats ont été présentés dans le guide « Les  entreprises qui ont de l’audace ». La sélection du jury s’est porté sur 3 candidats :

Prix de l’impact local : la SCIC EnR Pays de Rance

Prix de l’innovation sociale : les jardins de Solène

Prix Coup de cœur : Traces de Vies

Retrouvez tous les événements organisés dans votre région !